Traversée à bord du Vizzavona de la CORSICA linea

entre Porto Torres et Marseille

Après notre traversée à bord du Cruise Bonaria de la Grimaldi Lines et quelques jours passés en Sardaigne, l'heure de retrouver le continent français est venue. Nous avons choisi de voyager à bord du nouveau navire de la Corsica Linea, le Vizzavona. Cette traversée entre Porto Torres et Marseille a été réalisée du 8 au 9 septembre 2018.
Le navire a été commandé par la compagnie Stena Line, le 6 octobre 1995, aux chantiers espagnols de Puerto Real, en même temps que son navire jumeau. Les contrats de constructions sont vendus à la compagnie Finnlines le 25 juin 1997. La construction du Finneagle débutera dès le lendemain. Lancé le 18 avril 1998, il sera livré inachevé le 5 octobre 1999. Il rejoint alors Lübeck le 17 octobre pour ses finitions, avant de poursuivre sa route vers la Finlande, le 30 octobre. Le Finneagle est mis en service le 1er novembre 1999. Il naviguera pour Finnlines jusqu'en 2015, tout en ayant connu quelques changements de lignes et de ports d'attache. Il est ensuite affrété par Grimaldi Lines à partir de novembre 2015, sur la ligne Salerno-Catane. Il rejoint Finnlines dès janvier 2016 avant un nouvel affrètement chez Grimaldi de juillet à octobre, sur la ligne Barcelone-Tanger. Après un nouveau retour chez Finnlines, le navire entre en rénovation en mars 2017 (notamment l'ajout de scrubbers) avant de rejoindre une nouvelle fois Grimaldi et la Méditerranée en juin pour desservir la ligne Savone-Barcelone-Tanger.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après l'été, il rejoint la Pologne où il subira de nouvelles rénovations, avant d'être acheté par Grimaldi Lines qui le renomme Euroferry Corfù. Le 4 novembre 2017, il retrouve la ligne Savone-Barcelone-Tanger avant d'être transféré sur Brindisi-Igoumenitsa-Patras le 7 décembre. 
En avril 2018, un contrat entre Grimaldi Lines et Corsica Linea est signé pour l'affrètement du navire pour une durée de 5 ans. Le 22 mai, il quitte Patras pour Marseille où il arrive le 24 mai. Le 30, alors que le navire passe aux couleurs rouges de la compagnie, il est rebaptisé Vizzavona et passe sous pavillon français, Marseille devenant son port d'attache.
Le 5 juin, le Vizzavona accoste pour la première fois à Ajaccio, après une traversée à vide, pour son inauguration en présence du ministre de l’économie Bruno Le Maire. Le navire est ensuite utilisé comme cargo pour le transport de véhicules de location.
Le 12 juin a lieu sa première traversée ouverte aux passagers, sur la ligne Marseille-Ajaccio.
 
 
 
 
 
 
 
 
Le Vizzavona est affecté sur les lignes Marseille-Béjaïa et Marseille-Porto Torres (le week end) et effectue de temps à autre des rotations vers la Corse. Courant octobre, le Vizzavona est affrété pour un important exercice de l'Otan en Norvège.
D'une longueur de 188 mètres pour 28,66 de large, il accueille à son bord 800 passagers et 2 500 mètres linéaires de fret. 
 
En voir plus
En voir plus
Le Finneagle durant l'été 2017, croisé en mer depuis le Costa neoRiviera et le Jean Nicoli
 
Le Vizzavona le 12 juin 2018, quittant Marseille pour sa première traversée ouverte aux passagers
 
Nous arrivons dans l'après-midi à Porto Torres, une petite ville agréable mais peu touristique, essentiellement tournée vers l'industrie. 

1/6
Deux ferries passent la journée à quai, le Nuraghes de la Tirrenia, qui assure la ligne Gênes-Porto Torres toute l'année, ainsi que le Vizzavona de la Corsica Linea, positionné sur Marseille-Porto Torres uniquement les week ends en période estivale. 

1/13
Le départ étant prévu pour 19 heures, nous faisons enregistrer nos billets vers 17 heures à la gare maritime puis rejoignons le port pour l'embarquement. Le garage du navire est particulièrement vaste, les véhicules des passagers sont stationnés avec suffisamment d'espace entre chaque. 

1/12
Nous rejoignons ensuite la réception afin de récupérer la carte clé de notre cabine, puis nous nous dirigeons vers les ponts extérieurs...

1/14
À 19 heures, le Vizzavona largue les amarres et quitte Porto Torres

1/15
Le pilote débarque et rapidement, les côtes sardes s'éloignent dans le sillage de notre navire...

1/24
Les passagers ont ensuite la chance d'assister à un magnifique coucher de soleil depuis les ponts supérieurs du navire.
Les passagers ont ensuite la chance d'assister à un magnifique coucher de soleil depuis les ponts supérieurs du navire.

1/26

1/26
Les passagers ayant bien connu la SNCM auront reconnu la silhouette du Napoléon Bonaparte, devenu Rhapsody pour la GNV. Nous l'avons croisé durant la soirée, alors qu'il terminait sa traversée Gênes-Porto Torres.

1/22
Alors que les dernières lueurs du jour s'effacent peu à peu, nous allons dîner au self service, pont 7 avant...

1/11
Nous vous proposons maintenant de visiter ce navire, conçu à l'origine pour le transport de fret accompagné de convoyeurs, en Scandinavie. On trouve donc à bord une salle commune pour le bar et le restaurant libre service, des cabines vastes (principalement pour 2 passagers en lits superposés) équipées d'un grand bureau, ainsi qu'un espace sauna (inutilisé sur les lignes méditerranéennes). Les rénovations apportées au navire l'ont adapté à l'accueil de passagers, avec notamment l'ajout de 3 salons fauteuils.
La Restauration
Le Salon Bar
Les Activités & Services
Les Installations
Notre arrivée à Marseille est prévu pour 7 heures. Vers 6h30, nous passons entre les îles du Frioul et du Château d'If, tandis que le jour se lève sur Marseille...

1/20
Le Vizzavona entre dans le port de la cité phocéenne par la passe Nord, le navire accostant généralement à Cap Janet.

1/14
Lors de notre arrivée, le paquebot AIDAprima entre en cale sèche pour son arrêt technique. Nous l'avions vu quelques jours auparavant au port de Livourne, depuis le Cruise Bonaria.

1/12
Le Vizzavona accoste en douceur vers 7h10, les passagers sont invités à rejoindre leur véhicule. Cette traversée placée sous le signe de la convivialité s'achève.

1/12
BONUS : pour conclure ce reportage, quelques photos inédites du Vizzavona prises à Marseille en juillet...

1/14
Le Vizzavona est un navire à part au sein de la flotte de la Corsica Linea, de part sa conception ainsi que son exploitation. Il permet à la Compagnie d'étoffer son offre, aussi bien pour les lignes à passagers (avec le développement de la ligne Marseille-Porto Torres ainsi que l'ouverture d'une nouvelle ligne vers l'Algérie, Marseille-Béjaïa) que pour le fret (là aussi sur le Maghreb, ainsi que sur la Corse, avec le transport de véhicules). Sa participation à l'exercice de l'OTAN permet également le développement de la Corsica Linea.
 
Sa conception "cargo" apporte une convivialité semblable à celle du Monte d'Oro qui est appréciée des passagers, tout en offrant le confort d'un navire moderne (prises USB pour chaque fauteuil).
Nous avons également apprécié l'excellent accueil de l'équipage !
Nous garderons un excellent souvenir de cette traversée,
en espérant retrouver cet attachant navire prochainement.
Vous pouvez (re)découvrir les première et seconde partie de ce voyage ci-dessous :
Partie 1 : Traversée de Livourne à Olbia à bord du Cruise Bonaria
Partie 2 : Sardegna 2018 : Olbia, Palau & Castelsardo