- SARDEGNA 2018 -

Notre traversée à bord du Cruise Bonaria de la Grimaldi Lines nous a mené de Livourne à Olbia, en Sardaigne. Si nous avons visité à plusieurs reprises Porto-Torres, ainsi que Santa Teresa di Gallura il y a un certain nombre d'années, nous n'avions jamais connu d'autres paysages sardes. Ce voyage était donc l'occasion de passer quelques jours sur l'île italienne, afin de la découvrir plus en détail...
 
Le lendemain matin suivant notre traversée, nous nous rendons au Lido del Sole, un point de vue imprenable sur les navires entrant et sortant du port d'Olbia. Et ce lieu est un petit coin de paradis, une plage entourée entre les marécages, les anciennes salines  et l'Isola della Bocca et son phare, bâti en 1887.
Le premier navire quittant le port ce matin de septembre est le Super Fast Baleares, un ancien roulier Trasmediterranea, dont il a partiellement conservé la livrée, qui navigue aujourd'hui pour le groupe Moby-Tirrenia, sur la ligne Livourne-Olbia.
 

1/13
C'est ensuite au tour du Cruise Olbia de quitter le port d'Olbia. Ce navire a rejoint la flotte Grimaldi Lines en 2016 (il est l'ex Superfast VI et Bimini Superfast). Lui aussi met cap sur Livourne, pour une traversée de jour.

1/23
En fin de matinée, c'est au tour du Moby Tommy, qui navigue actuellement pour Tirrenia, de larguer les amarres, cap sur Civitavecchia. Ce navire est l'ancien Ariadne Palace de la Minoan Lines, compagnie pour laquelle il a navigué de 2002 à 2006. Il est ensuite devenu le Moby Tommy. En 2016, la capacité passagers est gravement augmenté avec l'ajout d'un bloc de 3 ponts sur l'arrière du navire, cassant la superbe ligne fine originale du navire.
 

1/26
Troisième et dernier ferry (tous les trois étant d'anciens ferries grecs) quittant Olbia en cette matinée, le Cruise Ausonia, qui a rejoint la flotte Grimaldi au début de l'été 2018 ! Il porte d'ailleurs encore les couleurs rouges de Superfast, compagnie pour laquelle il naviguait depuis sa mise en service en 2002, sous le nom de Superfast XII. Tout comme le Moby Tommy, il assure la liaison entre Civitavecchia et Olbia.
 

1/35
Seulement deux navires restent dans le port jusqu'à la fin de la journée, le ferry Moby Drea, qui assure la liaison entre Gênes et Olbia en traversée de nuit, ainsi que le navire de croisières MSC Opera.
 

1/5
Nous quittons Olbia pour la petite ville balnéaire de Palau, d'où l'on a une superbe vue sur les îles de Maddalena, Santo Stefano et Caprera. Palau est aussi le port de départ des petits ferries vers Maddalena.
 

1/8
Deux compagnies assurent les courtes traversée (d'une quinzaine de minutes), Maddalena Lines, ainsi que Delcomar (qui a repris les bateaux de l'ex Saremar). Le Pace, construit en 1974, est un ancien navire de la Ferrovie Dello Statto, devenue Bluevia (dans le détroit de Messine), puis de la EneRmaR, sur l'archipel de la Maddalena, il navigue désormais pour la Maddalena Lines.
 

1/13
Construit en 1986 pour la Tirrenia, l'Isola di Caprera navigue depuis toujours entre Palau et Maddalena. En 1988, la Saremar est fondée, compagnie régionale sarde est créée, il rejoint donc cette compagnie, jusqu'à sa fermeture, début 2016. En mars 2016, il est racheté par la Delcomar.

1/13
L'Agata, construit en 1973, est le sister-ship du Pace, mis en service dans le détroit de Messine. Il rejoindra la ligne Palau-Maddalena en 2004, mais contrairement à son jumeau, il quittera la ligne pour naviguer chez Medmar entre 2016 et 2018, dans le golfe napolitain, avant de rejoindre la compagnie Maddalena Lines et sa ligne.

1/12
Enfin, l'Isola di Santo Stefano est le sister-ship de l'Isola di Caprera, mais il a été construit 6 ans plus tard, en 1992, directement pour la Saremar, pour la ligne Palau-Maddalena qu'il n'a jamais quitté, malgré la disparition de sa compagnie historique en 2016. Il navigue depuis pour la Delcomar.

1/12
Si Palau est un port de passager important par le nombre de rotations et donc de passagers, Palau est aussi connu pour son chemin de fer et son "trenino verde" qui relie Palau à Tempio Pausania. 
Une nouvelle journée se lève sur la baie paradisiaque de Palau...

1/18
Non sans pincement au cœur, nous quittons Palau pour Castelsardo. Nous traversons alors les magnifiques compagnes de la province de Sassari, notamment Casteldoria et son lac artificiel...

1/5
Le temps d'un déjeuner, nous nous arrêtons à Castelsardo...

1/7
Nous reprenons ensuite la route pour Porto-Torres, où le Vizzavona de la Corsica Linea nous attend,
pour notre retour sur le continent français...
Nous publierons ce voyage du retour dans une troisième partie, prochainement en ligne.
Vous pouvez (re)découvrir la traversée aller, de Livourne à Olbia, à bord du Cruise Bonaria.