Traversée à bord du Baie de Seine de la Brittany Ferries

depuis 🇫🇷 Le Havre vers 🇬🇧 Portsmouth

Notre voyage à bord du Baie de Seine, second des trois navires de la classe "économie" la Brittany Ferries, a été réalisé lors d'une traversée entre Le Havre et Portsmouth les 10 et 11 mai 2019.
Si nous avions déjà voyagé à bord de différents navires de la compagnie bretonne (à bord des Bretagne, Pont-Aven et Normandie), c'est la première fois que nous traversons à bord d'un navire de la "classe économie" (les deux autres étant l'Étretat et le Connemara).
Construit en Pologne en 2001 en tant que cargo mixte d'une faible capacité passagers pour la compagnie Llyod Sardegna, le navire est destiné à naviguer entre Livourne et Olbia sous le nom de Golfo dei Delfini. Avant même d'entrer en service, il est racheté par la compagnie DFDS Tor Line, qui le transforme en un navire de capacité augmentée à 623 passagers. Il est rebaptisé Dana Sirena et positionné sur la ligne Harwich-Esbjerg.  (DFDS rachète également son sister-ship, le Golfo dei Coralli, mais sans lui apporter de modifications. Il prendra les noms de Dana Gloria, puis Lisco Gloria. Il sera victime d'un important incendie le 9 octobre 2010).
En 2013, le Dana Sirena passe sous les couleurs DFDS Seaways et devient le Sirena Seaways. Le 29 septembre 2014, sa ligne historique est fermée. Le navire prend alors du service entre l'Estonie et la Suède à partie du 6 octobre 2014 pour quelques semaines, avant d'être désarmé à Gdansk durant l'hiver 2014/2015. Des scrubbers sont alors installés. 
Le 30 janvier 2015, Brittany Ferries annonce l'affrètement de ce navire, avant de préciser son nouveau nom, Baie de Seine, le 10 février. Il rejoint son nouveau port d'attache, Le Havre, début mai, avant de prendre du service entre Portsmouth et Bilbao (uniquement en fret) le 9 mai. Il effectue sa première traversée avec des passagers sous son nouveau nom entre Portsmouth et Le Havre le 11 mai 2015. Il assure depuis les lignes Portsmouth-Le Havre, Portsmouth-Bilbao et Portsmouth-Santander. 
D'une longueur de 199,4 mètres pour 25,6 de large, il accueille à son bord 610 passagers servis par 54 membres d'équipage. Sa capacité garage est de 160 voitures et 84 camions. 
 

1/19
Nous arrivons au Havre quelques jours avant notre embarquement à bord du Baie de Seine, afin de profiter de cette très attachante ville tournée vers la mer, son port et ses industries. 
Nous vous proposons quelques photos des principaux monuments du centre-ville, entièrement reconstruit après la seconde guerre mondiale. Le jardin de l'hôtel de ville est un lieu idéal de détente, tandis que le Volcan (une salle de spectacles) et sa bibliothèque, conçus par l'architecte Oscar Niemeyer et inaugurés en 1982, sont au cœur de la place la plus animée du Havre. Enfin la très reconnaissable église St Joseph et son clocher haut de 107 mètres, conçue par les architectes Auguste Perret et Raymond Audigier. Elle fut construite à partir de 1951 et fut ouverte au public le 22 mars 1959.
 
Le port, qui est le principal secteur d'activité de la ville du Havre, est également un lieu de vie majeur, il n'est ni "caché", ni fermé aux havrais, contrairement à d'autres villes. Dans ce sens, l'ancien quai ferry est aujourd'hui aménagé en promenade donnant une vue directe sur les navires de croisières et les ferries en escale (ici les Norwegian Pearl de la NCL, le Serenade of the Seas de RCCL ainsi que l'Étretat de la Brittany Ferries).
 

1/40
En voir plus
L'immense port du Havre accueille également, plus en retrait de la ville, des rouliers, des gaziers, des vraquiers, ainsi que des portes conteneur, les plus petits vont au bassin René City, les plus grands à Port 2000.
 

1/17
Le Havre est  également marqué par l'histoire des paquebots transatlantiques, époque de laquelle il reste encore quelques marques. Parmi elles, la plus connue et encore dans la récente actualité, le "nez du France", bout de la proue du mythique paquebot qui a rejoint Le Havre il y a quelques mois seulement, après quelques années d'exposition à Paris ! Il reste encore sur le port, maintenant à l'abandon, le mur "coupe vent", bâti pour protéger les paquebots transatlantiques en escale, après que le Liberté, de la Compagnie Générale Transatlantique ait pris l'eau le 8 décembre 1946 après avoir rompu ses amarres sous la force du vent et heurté l'épave du Paris, qui gisait dans le port depuis 1939.
Autre lieu ayant marqué l'histoire du France, la "quai de l'oubli" où il fut désarmé pendant 4 ans et demi après seulement 12 ans de service pour la C.G.T. Il est racheté par Kloster (NCL) en 1979. Il quitte Le Havre le 18 août 1979. Il n'y reviendra que 17 ans plus tard, comme navire de croisières, sous le nom de Norway.
Rien n'a vraiment changé au quai de l'oubli, qui sert aujourd'hui de quai à d'anciennes barges à l'abandon.
 

1/11
L'un des lieux les plus agréables de la ville est l'immense plage, sur laquelle se dresse l'UP#3, une oeuvre éphémère en bois de Sabrina Lang et Daniel Baumann inaugurée le 27 mai 2017. Il est finalement décidé de la pérenniser. Elle est donc reconstruite en béton avant l'été 2018.
 

1/5
Après un superbe coucher de soleil vu depuis la plage, nous assistons à l'arrivée de l'Étretat.
 

1/14
Le lendemain, c'est au tour du MSC Methani de faire son entrée dans le port havrais ! 
 

1/8
Nous assistons une nouvelle fois à l'arrivée de l'Étretat, fidèle au Havre, sous un ciel menaçant...
 

1/43
C'est enfin au tour de notre navire, le Baie de Seine, de faire son entrée au Havre, sous la pluie et avec un certain retard dû aux conditions météorologiques difficiles, rencontrées entre l'Espagne et Portsmouth. 
 

1/39
Le départ du Baie de Seine est prévu pour 22 heures. L'embarquement des véhicules des passagers débute vers 20h30, après de rapides contrôles des billets et d'identité.
 

1/3
Les installations du Baie de Seine sont suffisamment spacieuses et confortables ! Les cabines sont réparties sur 5 ponts. On trouve des cabines intérieures (sans hublot) sur les ponts 8 et 9, des cabines extérieures (avec hublot) aux ponts 6 à 9 ainsi que des suites Commodore au pont 10. On trouve également 19 cabines (14 extérieures et 5 intérieures) réservées aux passagers voyageant avec leur animal de compagnie. Ces cabines sont situées à proximité du pont extérieur qui leur est réservé. 
Le Baie de Seine n'est pas équipé de salon fauteuils.
Notre cabine présentée ci-dessous est de catégorie extérieure, située au pont 7.

1/3
Nous rejoignons ensuite les ponts promenades, qui se trouvent principalement sur les côtés hauts du navire, et sur l'arrière de son bloc d'aménagements passagers. Bien que la météo soit toujours peu clémente malgré une légère accalmie, les ponts offrent une jolie vue sur Le Havre.

1/8
Vers 21 heures, nous allons dîner au restaurant self-service, qui propose plusieurs formules avec (ou sans) plat chaud. Le navire ne bénéficie pas de restaurant à la carte, mais l'accent est mis sur la qualité des plats proposés au restaurant self-service ! De plus les tarifs y sont très corrects !

1/1
Avec quelques minutes d'avance, le Baie de Seine largue les amarres et quitte son quai. Le départ du port du Havre s'effectue rapidement, mais la navigation le long de la ville et le passage de la digue en font un joli départ ! 

1/10
Peu à peu nous nous éloignons de la côte, laissant derrière nous les lumières du Havre. Se démarquent peur leur hauteur et leur éclairage l'hôtel de ville, l'église Saint-Joseph ainsi que les cheminées de la centrale EDF.

1/12
Nous vous proposons maintenant de visiter les aménagements que le Baie de Seine offre à ses passagers. Si le navire est intégré à la flotte "économie" de la Brittany Ferries, il n'en est pas moins confortable et élégant que les ferries traditionnels. Bien qu'il ne possède pas de restaurant à la carte, trois options de restauration sont à la disposition des voyageurs. Le restaurant self-service, le Café, pour le petit-déjeuner ainsi que le Petit Marché, qui propose une restauration rapide avec des snacks, sandwiches et boissons fraiches. 
Les passagers trouveront aussi un bar, une boutique, des jeux vidéos et pour les enfants, des distributeurs à boissons et un salon de lecture panoramique !
La Restauration
Les Bars & Salons
Les Activités & Services
Après une courte nuit de quelques heures, nous nous réveillons au levé du jour. Il est environ 5h30 heure anglaise (6h30 heure française). Nous sommes suivi de loin par l'AIDAprima, qui se rend à Southampton.

1/23
Alors que le Baie de Seine s'approche doucement du port en longeant le littoral de Portsmouth, le soleil fait son apparition derrière la ville.

1/23
Nous traversons le centre historique de Portsmouth, avec notamment le fort, l'ancien gréement de la Royal Navy, ainsi que la beaucoup plus récente Emirates Spinnaker Tower. 

1/28
Après avoir passé et contourné la ville, le Baie de Seine arrive dans la zone portuaire. L'unique navire rapide de la compagnie Brittany Ferries, le Normandie Express, est présent à quai. Le Baie de Seine effectue son évitage en douceur, sous un flamboyant levé de soleil !

1/35
À tout juste 6h30, comme prévu, l'annonce retenti, les passagers sont invités à regagner leur véhicule au pont garage. Le débarquement ainsi que les contrôles d'identité d'entrée sur le territoire britannique s'effectuent rapidement.

1/3
Quelques heures plus tard, nous assistons au départ de l'attachant Baie de Seine, qui part cette fois-ci pour une longue traversée vers Santander, en Espagne !

1/28
Le Baie de Seine est suivi de prêt par le Normandie Express, qui assure la liaison entre Portsmouth et Cherbourg en seulement 3 heures !

1/26
À bord du Baie de Seine, navire "économie" de Brittany Ferries, nous avons retrouvé l'excellence qui caractérise la compagnie bretonne. Tout d'abord par le professionnalisme de l'équipage, qui offre une qualité de service exceptionnelle, mais aussi par le charme de ce "petit" navire confortable et convivial, à la décoration de style nordique chaleureux, comparable au Vizzavona de Corsica Linea.
Notre second coup de cœur revient à la ville du Havre, qui a su faire de son passé, de son port et de ses industries une force culturelle ! Les compagnies de croisières sont de plus en plus nombreuses à y faire escale.
Dans de prochains reportages, nous vous proposerons des photos de quelques unes de ces escales !
De plus Le Havre prouve que les navires de croisières et les riverains peuvent vivre en harmonie.
Merci beaucoup à Florian !