Traversées à bord du Bretagne de la Brittany Ferries

entre 🇫🇷 Saint-Malo et 🇬🇧 Portsmouth

Ce reportage a été réalisé les 17 et 18 Avril 2017, lors d'un voyage aller-retour entre Saint-Malo, en Bretagne et Portsmouth, au Royaume-Uni, à bord du Bretagne, doyen de la flotte de Brittany Ferries.
C'est notre première traversée à bord d'un ferry de cette Compagnie française, ainsi que dans la Manche, à destination de l'Angleterre.
Mis en service en 1989 au sein de la flotte Brittany Ferries, le Bretagne a été construit aux chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire, aux côtés de l'ex Danielle Casanova de la SNCM (désormais Méditerranée chez Corsica Linea). D'une longueur de 153 mètres pour 27,8 de large, le Bretagne accueille 2 056 passagers servis par 130 membres d'équipage, ainsi que 580 véhicules. 
 

1/3
Notre voyage débute la veille de notre embarquement à bord de l'ex fleuron de la flotte Brittany Ferries, en traversant une partie de la Normandie et de la Bretagne. Nous passons notamment devant le célèbre Mont-Saint-Michel avant d'arriver à Saint-Malo.
 
Nous arrivons à Saint-Malo en milieu de journée, ville natale de deux navires bien connus de la SNCM, les premiers navires à grande vitesse de la compagnie, les NGV Asco et Aliso, livrés en 1996.
Depuis les remparts de la ville, on peut profiter d'une superbe vue sur le Grand-Bé et le Petit-Bé ainsi que tous les récifs, plus ou moins apparents selon les marées... 
 

1/14
Le port de Saint-Malo est quotidiennement fréquenté par le Bretagne de la Brittany Ferries (qui assure la liaison vers Portsmouth) ainsi que le Condor Rapide de Condor Ferries (qui assure la liaison vers Jersey et Guernsey). De plus, des cargos de taille modeste leur permettant le passage des écluses fréquentent le port breton, ainsi que des navires de croisières tels que ceux de Ponant. Lorsque nous y étions, le cargo Celine, construit en 2001 et long de 129,45m était à quai.
 

1/11
Nous nous rendons ensuite au Grand-Bé, accessible à pieds uniquement à marée basse, où se trouve le tombeau de Châteaubriand, écrivain français né en 1768 à Saint-Malo. Le Grand-Bé offre une vue imprenable sur la ville de Saint-Malo.
 

1/16
Arrivée du Condor Rapide au couché du soleil et soirée au cœur de la ville de Saint-Malo.
 

1/25
Saint-Malo au petit matin et approche du Bretagne
 

1/26
Vers 8 heures, alors que les nuages laissent place à la lumière orangée du soleil, le Bretagne entre dans le port breton, où le Condor Rapide a passé la nuit et s'apprête à appareiller.
 

1/38
Alors que nous nous dirigeons vers le terminal d'embarquement, le Condor Rapide quitte le port de Saint-Malo pour Jersey et Guernsey. 
 

1/13
Pour les passagers souhaitant effectuer un aller-retour entre la France et l'Angleterre, la Brittany Ferries propose un tarif croisière incluant une installation, un petit déjeuner continental ainsi qu'un déjeuner au restaurant gastronomique, avec une remise de 20% sur la carte des vins et boissons du restaurant. Nous nous présentons donc vers 9h au terminal piéton pour notre enregistrement et notre embarquement pour cette mini-croisière. 
Après le passage des contrôles de sécurité, une navette nous conduit à la poupe du Bretagne. Un dernier contrôle des cartes d'embarquement et nous pouvons accéder à la coupée du navire, donnant directement dans le hall principal.
Nous nous dirigeons vers les ponts extérieurs, tandis que les derniers véhicules embarquent par la rampe arrière. 

1/13
Peu de temps après avoir fermé sa rampe, à 10h30, le Bretagne largue les amarres et quitte le port breton. Si le départ de Saint-Malo est rapide, il n'en est pas moins intéressant pour la navigation entre les nombreux îlots (les Grand et Petit Bé et Bey, Harbour, Cezembre...) et récifs.

1/31
Durant la matinée le ciel reste couvert et les température trop basse pour profiter pleinement des ponts extérieurs.

1/7
L'heure à bord étant anglaise, nous allons déjeuner pour l'ouverture du restaurant gastronomique "Les Abers" vers 11h30, alors qu'il est déjà 12h30 sur le sol français. La salle du restaurant, située à l'arrière du pont 7 est très élégante, lumineuse et offre une vue superbe sur le sillage du navire. Le menu de notre choix nous invite à nous servir les entrées et desserts aux buffets alors que le plat de résistance nous est servi à table. Il ne fait aucun doute que la gastronomie française est la priorité de Brittany Ferries, le repas est raffiné, d'une qualité irréprochable et absolument délicieux !

1/5
Alors que nous déjeunions, le ciel s'est dégagé et nous découvrons la Manche sous ses plus belles couleurs, alors que le Bretagne longe les côtes de La Hague.

1/24
L'une des très bonnes particularités qu'offre le Bretagne à ses passagers est l'accès à la proue quand les conditions météorologiques le permettent. 

1/6
Nous croisons le Commodore Clipper, un cargo mixte de la Condor Ferries long de 129 mètres et livré en 1999 assurant la liaison entre Portsmouth, Guernsey et Jersey.

1/11
Le Bretagne approche de l'île de Wight, qui marque l'entrée dans le Solent. Nous apercevons au loin sur l'horizon la silhouette d'un navire de la Brittany Ferries, le Mont-Saint-Michel qui met cap sur Ouistreham.Nous passons à proximité du cargo Tequila, au mouillage.

1/32
Nous naviguons maintenant au cœur du Solent, et nous commençons à apercevoir Portsmouth, surplombée par la Spinnaker Tower, haute de 170 mètres.

1/12
Le port où accostent les ferries est situé au coeur de la rade naturelle de Portsmouth, à proximité de la base navale anglaise. Le Bretagne traverse donc le cœur historique de la ville de Portsmouth pour rejoindre son quai. On y croise deux navires de la Wight Link, la compagnie que relie Portsmouth à l'île de Wight.

1/26
Alors que nous entrons dans le port de la Royal Navy, nous apercevons d'anciens navires de la marine britannique aujourd'hui ouverts au public que sont les HMS Warrior de 1860, HMS Victory de 1759 ainsi que le HMS Bristol (D23) de 1969. Nous accostons à 18h20 en rampe avant au port consacré aux ferries, dans lequel le Commodore Goodwill de la Condor Ferries est accosté.

1/13
Peu de temps après notre arrivée, alors que les passagers débarquent, notre voyage aller-retour en mini-croisière nous permet de rester à bord et d'être automatiquement enregistré pour la traversée retour au bureau information, ce qui nous épargne le passage au terminal ainsi que les contrôles de douane et de sécurité. Nous rejoignons la proue du Bretagne pour assister au départ du Commodore Goodwill, qui dessert en fret les îles de Guernsey et Jersey.

1/19
La passerelle du Bretagne est particulièrement moderne pour un navire de cet âge. Les commandes sont regroupées en un pupitre central en U organisé dans une avancée offrant une vue panoramique, tandis que les ailerons sont intégrés à la passerelle et non plus en extérieur.

1/11
Le Bretagne propose un certain nombre d'aménagements et installations dignes d'un cruise-ferry à ses passagers. On trouve quelques boutiques aux ponts 6 et 7, dont un kiosque, une parfumerie, une boutique de souvenirs ainsi qu'un petit supermarché et une cave.
Le Bretagne propose trois types de restauration. On y trouve des menus gastronomiques au Restaurant les Abers, situé à l'arrière du pont 7. Une restauration plus simple mais de qualité est proposée au self service La Baule (pont 7 avant). Enfin, une restauration rapide de type "snacking" est possible au café La Gerbe de Locronan, au milieu du pont 8.
On trouve deux confortables salons bars à bord de Bretagne. Un grand bar spectacle, le Gwenn Ha Du (pont 8 arrière) où des animations pour les enfants ont lieu durant les traversées de jour et des spectacles (notamment de magie) y sont représentés en soirée. L'autre bar, le Yacht Club Piano Bar, ouvert sur le restaurant, propose une ambiance plus feutrée et intimiste. 
4 types d'installations sont proposées aux passagers. Des cabines luxe, des cabines extérieures (avec hublot), des cabines intérieures ainsi que des fauteuils en salon (ceux du pont 8 sont ouverts à tous tandis que ceux du pont 9 sont réservés).
À 20h15, le Bretagne largue les amarres et entame un rapide évitage dans l'espace étroit du port de Portsmouth. On ressent alors la très bonne manœuvrabilité du ferry pourtant âgé de 28 ans.

1/13
Juste après notre évitage, le commandant du Bretagne place son navire sur le côté de la rade avant de s'engager dans le passe, dans laquelle le Baie de Seine, un navire de la classe Economie de Brittany Ferries, arrive. 

1/15
Nous passons ensuite devant Portsmouth et sa Spinnaker Tower fièrement éclairée, avant de nous engager dans le Solent et de mettre cap sur Saint-Malo.

1/7
Après une bonne mais courte nuit de sommeil, nous regagnons les ponts supérieurs du Bretagne pour admirer l'arrivée dans le port breton de Saint-Malo que nous avions quitté 22 heures plus tôt.

1/11
Nous croisons le Condor Rapide partant pour une nouvelle traversée vers les îles anglo-normandes.

1/13
Vers 8 heures, le Bretagne, effectue sa manoeuvre quotidienne d'accostage, après avoir évité, alors que la marée est descendante. 

1/7
Nous avons été très agréablement surpris par ce premier voyage
à bord d'un navire de la Brittany Ferries.
Bien que nous ayons embarqué à bord du doyen de la flotte,
âgé de 28 ans, nous avons trouvé un navire en bon état, récemment rénové et adapté à sa ligne.
Nous avons apprécié cette formule "mini-croisière" permettant de passer une journée et une nuit en mer et de profiter
de la gastronomie remarquable du navire en "tout inclus" !
Merci beaucoup à Florian !
Merci au commandant et au commissaire du Bretagne pour leur accueil.