À la découverte du Norwegian Epic

Le Norwegian Epic est un grand navire de croisière naviguant pour la compagnie américaine Norwegian Cruise Line (NCL) depuis juin 2010.
 
La commande de deux navires (C33 et D33) de cette classe fut passée en novembre 2006 aux chantiers Aker Yards France, avec une option pour un troisième. Suite à l'achat de 50% de NCL par Apollo Management en août 2007, des modifications sur le cahier des charges demandées par le nouvel investisseur créent des tensions entre le chantier et NCL. Après de longues négociations, un accord est trouvé fin 2008, la construction du second navire, le D33, ainsi que l'option pour un troisième sont annulées et les modifications apportées au Norwegian Epic passeront le coût du navire de 750 à 900 millions d'euros. Son lancement eu lieu en juillet 2009. Quelques semaines avant sa livraison à NCL, trois départs de feu se déclareront à bord du navire ! Il a finalement été livré le 17 juin 2010 et son voyage inaugural est parti le 24 juin 2010 de Southampton pour rejoindre New York, où le navire a été baptisé le 2 juillet par la chanteuse Reba McEntire. 
Le Norwegian Epic restera l'unique navire de sa classe, ce qui est rare dans le monde de la croisière actuel.
 
Lors de notre visite, le Norwegian Epic était en escale à Marseille, lors d'une croisière d'une semaine au départ de Barcelone, avec des escales à Naples, Civitavecchia, Livourne, Cannes et Marseille. Il passera ensuite l'hiver aux Caraïbes, avant de regagner la Méditerranée l'été prochain.
Long de 329,45 mètres et large de 40,2 le Norwegian Epic embarque 4 200 passagers, logés dans 2 109 cabines de 30 catégories différentes et servis par 1 690 membres d'équipage.

Photos externes du navire

Photos réalisées lors d'une escale du navire à Malaga, en janvier 2016.

1/6

Photos réalisées lors de l'embarquement pour notre visite et lors d'un départ du navire de Marseille, le 20 août 2016.

1/25

Visite du navire

Photos réalisées lors d'une escale à Marseille, le 22 octobre 2016.

Salons & bars
Restaurants
Services & Divertissement
Mandara Spa & Fitness Center
Ponts extérieurs & piscines

Nous terminons la visite du Norwegian Epic par un espace réservé aux occupants des 60 suites The Haven, les plus luxueuses que l'on trouve sur ce navire. The Haven est véritablement un petit navire de luxe sur un navire, où l'on trouve une piscine, des solariums, un restaurant, un grill semi extérieur et un salon, ainsi qu'un spa et une petite salle de sport.

The Haven
Durant la visite du navire, il nous a malheureusement été impossible de nous rendre au théâtre 'Epic Theater" situé ponts 5 et 6, au buffet self service 'Garden Café" situé pont 15 ainsi qu'au restaurant italien (en supplément) "La Cucina" situé au pont 14. Nous espérons cependant que cette visite détaillée vous aura donné un bon aperçu du Norwegian Epic.
Nous avons été heureux d'avoir le privilège de visiter ce navire qui ne laisse personne indifférent, et pour cause, il est unique (ne possèdant aucun sister-ship), et surtout unique en son genre. La politique principale de Norwegian Cruise Line qui est le Freestyle Cruising, qui consiste à donner une liberté totale aux croisiéristes quand à l'organisation de leur vie à bord (ils mangent à l'heure qu'ils souhaitent aux restaurants qu'ils désirent, ont un choix incroyable de divertissements, une liberté vestimentaire, pas de traditionnelle soirée de gala) est plus que jamais présente sur ce navire, conçu sur ce concept qui a fait la réputation de la Compagnie. 
Si extérieurement, le navire adopte une silhouette unique (et souvent négativement critiquée) il en va de même à bord, où le navire ne reprend absolument pas la conception habituelle des autres navires. En effet, le casino occupe une majeure partie de la promenade du pont 6, l'un des restaurant principaux se trouve au coeur d'un atrium, et l'on y accède par escalators ! 
S'il est indéniable que le Norwegian Epic possède de nombreux atouts et qualités pour qui aime le divertissement et le Freestyle Cruising de NCL. Les amoureux de la mer et des croisières plus traditionnelles ne trouveront peut-être pas satisfaction à bord de ce navire, où une fois encore, il n'y a pas de dîner de gala, pas de table ni d'horaire attribués au restaurant pour la durée de la croisière et très peu de vues sur l'extérieur, et donc la mer ! 
 
Merci beaucoup à Cédric ! Merci à CLIA France et NCL.