À la découverte du Maestro Sun

Le Maestro Sun est le septième navire d'une série de 8 navires jumeaux commandés par la compagnie Mercandia, construits par les chantiers de Frederikshavn, au Danemark, entre 1984 et 1986. Le Maestro Sun a été livré à Mercandia le 3 octobre 1986, sous le nom de Mercandia Sun II

Le Mercandia Sun II a été affrété par Seaboard en 1993 et rebaptisé Seaboard Sun. Il a été revendu à Sun Navigation S.A en 1999 puis à Universe Navigation S.A en 2000. La même année, il est affrété par Crowley Maritime et est renommé Crowley Sun. Il est vendu en février 2005 à la Sun Inc., basée à Majuro, dans les îles Marshall. 

En décembre 2008, il devient le Maestro Sun.

De la série originale de 8 navires, 4 naviguent encore en tant que rouliers, l'un a été transformé en navire offshore, tandis que 3 ont été démantelés.

Lors de notre visite, qui a eu lieu le 8 février 2020, le Maestro Sun était en stationnement sur la digue du large du port de Marseille, où il est arrivé le 23 janvier 2020. Il y était encore stationné fin avril. Son seul sister-ship étant encore au sein de la même flotte, le Maestro Universe, navigue quant à lui entre Algeciras et Tanger Med. 

Long de 160, 51 mètres, large de 20,67, le Maestro Sun embarque jusqu'à 2171 mètres linéaires de frêt.

Photos externes du navire & de ses sister-ships

Les Maestro Sea (devenu Lyktos en 2018) et Maestro Universe désarmés à Marseille durant l'été 2017 ;

Le Maestro Sun à Marseille le 8 février 2020.

1/7

L'Amirouche (devenu Super Shuttle Roro 12 en 2015), quittant Marseille en avril 2012.

1/6

Visite du navire

Les garages
Ponts extérieurs
La Passerelle
Espaces de vie
Salle des machines

Alors que la nuit tombe sur Marseille et le Maestro Sun, il est temps pour nous de quitter cet attachant navire !

1/8
La visite de ce petit navire roulier d'ancienne génération a été une très belle surprise. Le navire est attachant et particulièrement bien entretenu par son équipage, attentionné et chaleureux.
Nous leur souhaitions de reprendre la mer très vite et pour encore longtemps, alors que cette génération de navires disparaît peu à peu (3 des sister-ships du Maestro Sun ont été démantelés entre 2009 et 2016, dont le Maestro Ocean, démoli à Aliaga, en Turquie, en 2016)...