Traversées sur le Corse de la SNCM et Girolata de La Méridionale

de Toulon à Ajaccio et d'Ajaccio à Marseille

Pour changer un peu du tout récent Piana, du grand confort des navires de La Méridionale, ou du Napoléon Bonaparte de la SNCM, nous avons opté pour un navire qui arrive sur sa trentième saison à la SNCM, unique compagnie pour laquelle il a navigué, qui porte fièrement le nom de l'île qu'il dessert aujourd'hui, au départ de Toulon l'hiver et de Nice en saison.
l'embarquement
Nous apprenons que le Corse aura 1h30 de retard, car il est accosté à seulement 12 mètres du Mega Express Five, ce qui rend la manoeuvre délicate, nous devons alors attendre le départ de ce dernier, pour appareiller.
Au terminal, les passagers piétons de la SNCM sont accueilli presque individuellement, car nous étions à peine plus d'une demi dizaine.
Show More
départ et traversée
Nous voyons le Mega Express Five appareiller juste derrière nous comme convenu, nous sommes rampe avant (par laquelle nous avons embarqué) fermée et verouillée, les équipages aux postes de manoeuvres, et pour une raison toujours inconnue, le Mega Express, qui lui n'avait pas encore terminé son embarquement, a eu l'accord pour appareiller avant nous... Nous attendons alors de longues minutes pour larguer les amarres.
Le Corse, malgré son âge, reste un navire propre et conviavial, avec un équipage sympathique. Un bon voyage dans l'ensemble !
arrivée
Nous arrivons comme prévu à 6h30 à Ajaccio malgré le retard pris à notre départ de Toulon.
Le soleil se lève à peine, le ciel est très nuageux. Nous sommes les premiers à accoster.
Le Seabourn Pride est arrivé après vers 7h15, suivi du Girolata arrivé pour 7h45.
Le Mega Express Five, pourtant parti bien avant nous la veille de Toulon n'est arrivé qu'à 8h15.

1/11
journée à Ajaccio
Les nuages ont décidé durant la matinée de laisser place au Soleil dans le Golfe d'Ajaccio.
Une promenade dans les vieilles ruelles de la cité impériale et sur le port de plaisance Tino Rossi s'est alors imposée.
Nous avons déjeuner à la brasserie La Rade située dans l'angle de la place de l'Hotel de Ville, au bord du port. Les pizzas y sont bonnes et pas chères.

1/11
retour sur le Girolata
Nous décidons de changer nos billets en fin d'après midi afin de rentrer sur le continent à bord du Girolata. Nous nous sommes rendu à l'agance de La Méridionale et avons été accueilli très gentillement !
Nous avons ensuite embarqué sur le Girolata, un navire très convivial, composé d'un équipage qui fait preuve de grande sympathie.
Nous appareillons à 19h00 d'Ajaccio.

1/15
matinée sur le port de Marseille

1/24
Je tiens à remercier le Commissaire et le Second Capitaine du Corse
Merci infiniment à Marie-Jo de l'agence ajaccienne de La Méridionale.
Un grand merci à tout l'équipage du Girolata,
tout particulièrement le Commandant, Patrice Le Vigouroux ainsi que le Commissaire.