Traversées à bord du Paglia Orba de la SNCM

entre Marseille et Porto-Vecchio

Ce reportage a été réalisé le 06 octobre lors d'une traversée entre Marseille et Porto Vecchio et le 13 octobre entre Porto-Vecchio et Marseille, à bord du cargo mixte Paglia Orba.
Ayant un peu de temps devant nous avant l'heure de présentation au terminal piéton de la Joliette (17h), nous décidons de profiter de la vue qu'offrent les Terrasses du Port sur les navires. Ce qui tombe bien puisque le  Paglia Orba est aux premières loges !
 

1/9
Les passagers piétons sont invités à se présenter au terminal d'embarquement de la SNCM, à la Joliette à 17h00, soit une heure avant le départ. Nous avons fait valider notre billet afin d'obtenir notre carte d'embarquemet vers 16h45 et avons pû embarquer dès 17h00 à bord du Paglia Orba.

1/10
Nous rejoignons ensuite la passerelle de navigation, d'où nous assisterons à la manoeuvre d'appareillage du Paglia Orba, à 18 heures.

1/17
Le Paglia Orba, après avoir débarqué le pilote, navigue près des îles de l'archipel du Frioul puis au large des calanques.

1/12
Alors que la nuit tombe doucement, nous naviguons en compagnie du Costa Fortuna qui débute sa croisière en Méditerranée, parti de Marseille, cap sur Savone, en Italie.

1/4
Nous rejoignons ensuite le Restaurant, situé pont 5 arrière, où nous découvrons la nouvelle carte de la SNCM qui est digne d'une restauration de qualité, pour des menus dès 19€. Nous choisissons le menu DUO Dolce Vita qui propose la formule "entrée-pizza/pâtes" ou "pizza-pâtes-dessert". En entrée nous optons pour le délicieux Tartare de saumon avec mousse d'avocat, puis pour une pizza Reine. 
Après le repas, nous sortons nous aérer sur les ponts extérieurs pour une promenade digestive sous les étoiles avant de retrouver notre cabine pour une bonne nuit de sommeil.

1/3
Le coeur du navire se trouve au Bar-Salon situé au pont 5 avant. Ce bar offre une carte de toutes sortes de boissons, ainsi que des toasts de tapenades et une formule 1 sandwich avec 1 Pietra ou un verre de vin à 7,50€.
Nous nous levons à l'aube, vers 06h30...

1/6
... puis nous admirons le lever du soleil !

1/8
Ensuite, le Paglia Orba entre dans le golfe de Porto Vecchio et embarque le pilote.

1/9
Après avoir traversé le chenal du golfe de Porto Vecchio, le Paglia Orba commence son évitage pour accoster au môle, à 08h00.

1/12
Nous débarquons vers 08h15, nous serons de nouveau à bord une semaine plus tard, pour rentrer sur le continent.
Durant ces quelques jours passés dans les alentours  de Porto Vecchio, nous sommes allé à la rivière du Cavu et dans la forêt de San Martinu, près de Conca. 

1/8
Les plages de Corse sont peu fréquentées en cette période automnale aux températures encore estivales, nous profitons alors du calme de la plage de Pinarello.

1/12
La semaine en Corse paraît courte et passe bien vite, il est déjà l'heure de regagner le port de Porto Vecchio et d'embarquer à bord du Paglia Orba...

1/15
Nous appareillons vers 17h50. Pour ce voyage, les passagers sont assez nombreux, en cette saison pourtant creuse, avec 230 passagers, soit la moitié de la capacité du navire. 

1/12
La navigation dans le golfe de Porto-Vecchio est toujours un moment magique, dont les passagers profitent depuis les vastes ponts promenades du Paglia Orba.

1/17
La nuit tombe peu à peu, les températures avec, les passagers vont vite déserter les ponts extérieurs pour rejoindre le bar et le restaurant, tandis que le Paglia Orba va s'engager dans les bouches de Bonifacio.

1/7

1/2
Après une nuit passée en mer, durant laquelle le mistral s'est levé et la mer s'est creusée, une annonce retentie à 7 heures pour réveiller les passagers et les informer de l'horaire d'arrivée retardée d'une heure suite aux conditions météorologiques. C'est donc à 9 heures au lieu de 8 que le Paglia Orba accostera à Marseille, et au poste 115 de la digue du large au lieu du poste 78. Ce petit retard nous permet de profiter du lever du soleil sur les Calanques malgré un vent glacial...

1/8
Vers 8h30, le pilote embarque à bord du Paglia Orba, au niveau de l'archipel des îles du Frioul.

1/8
Le Paglia Orba met ensuite cap sur l'Estaque, pour entrer par la passe Nord du port de Marseille.

1/10
Nous traversons une partie du port de Marseille et longeons les navires présents sur la digue du large, dont le pétrolier Methania, le Jean Nicoli, le Monte d'Oro et le Corse de la SNCM. Nous apercevons également le Méditerranée de la SNCM.

1/11
Le navire entame ensuite sa manoeuvre d'évitage et d'accostage, assez délicate tant l'espace entre le Paglia Orba, le quai, et le Corse est réduit. . Vers 9h15, les rampes se posent et les passagers peuvent débarquer.

1/10
Quelques photos "bonus" des navires prises durant la manoeuvre d'accostage...

1/12
Une navette est à la disposition des passagers piétons pour les reconduire au terminal de la Joliette. 
Un grand merci au Commandant Pierre-Olivier Veynante pour son accueil en passerelle,
ainsi qu'au Commissaire et au maître d'hôtel du Paglia Orba.
Merci infiniment à Maeva.