Traversées à bord de l'Excelsior de la SNCM

entre Marseille et Ajaccio

Mis en service en mai 1999 par les chantiers Fincantieri de Sestri Ponente pour la compagnie de ferries italienne Grandi Navi Veloci, l'Excelsior est affrêté par la SNCM depuis février 2013 en remplacement du naufragé Napoléon Bonaparte (devenu Rhapsody). D'une longueur de 202 mètres, il accueille 2253 passagers et 760 voitures à une vitesse de 23 noeuds. 
 
Il dessert principalement l'Afrique du Nord, Ajaccio et Porto Torres (ainsi que Propriano et Bastia occasionnellement) au départ de Marseille.
 
Ce reportage a été réalisé le 19 Juillet lors d'une traversée de nuit entre Marseille et Ajaccio et le 20 Juillet sur une traversée de jour d'Ajaccio à Marseille.
© by AndyHumbert
Les passagers piétons sont invités à se présenter au terminal d'embarquement de la Joliette à 19h30, soit une heure avant le départ.
Nous embarquons très rapidement à bord de l'Excelsior puis nous assistons aux départs du Piana et de l'Aknoul, un petit cargo roulier de la CMA CGM.

1/7
Tout juste 20h30, l'Excelsior appareille rapidement, sous les yeux admiratifs des nombreux jeunes passagers présents sur les ponts promenade. En effet la plupart des passagers sont des familles qui partent en vacances. Le navire est complet ce soir.

1/8
L'Excelsior est un cruise ferry digne de ce nom. A bord, on pourrait sans mal se croire sur un petit paquebot de croisière. Les aménagements proposés aux passagers sont luxueux et nombreux. 
Le navire dispose d'une piscine couverte et d'une boutique ouvertes sur les lignes SNCM, ainsi que d'autres services (inexploités par la SNCM) tels qu'un centre de bien-être, un centre de conférences, un "Photo Shop", une discothèque, un casino (devenu un espace de jeux pour les enfants). Tout est fait pour que la traversée soit agréable pour les passagers. Des animateurs amusent les enfants, une table de ping pong est à la disposition de tous au bord de la pisine...
Les cabines (ponts 7 et 8) sont spacieuses et confortables, quatre salons fauteuils (Madrid, Roma, Parigi et Londra) situés au pont 9 sont ouverts aux passagers n'ayant pas de cabine.
Trois formules de restauration sont proposées aux passagers. Le Restaurant à la carte "Espadon" situé pont 6 arrière, le self-service "Transatlantica" situé pont 6 milieu ainsi qu'un resto rapide "Beach Café" situé pont 7 arrière, au bord de la piscine.
Deux salons sont ouverts aux passagers. Le bar spectacle "Magnifica" et le salon de la "Plaza Arcade" tous deux situés au pont 6. Le "Beach Café" de la piscine, en plus de la restauration rapide vend des boissons.
La soirée s'annonce très agréable et animée à bord de l'Excelsior. Une discothèque prend place sur le pont 7 arrière, au bord de la piscine avec vue sur le sillage et les lumières de la côte d'Azur qui s'éloignent peu à peu...

1/3
Il est environ 6 heures du matin lorsque l'annonce du réveil retenti à bord de l'Excelsior. Notre accostage est prévu pour 7h20. Le jour se lève derrière les magnifiques montagnes sorties de la mer, la Corse se dessine... Sur tribord, nous apercevons le Piana qui navigue vers Propriano.

1/14
Nous passons les magnifiques îles Sanguinaires, qui marquent l'entrée dans le golfe d'Ajaccio...
Le pilote embarque à 7 heures, la manoeuvre d'accostage sur le môle croisière se fait rapidement.

1/11
Dans moins d'une heure, nous allons rembarquer à bord de l'Excelsior. En attendant, une petite promenade sur le port Tino Rossi est la bienvenue et permet d'admirer l'arrivée du Paglia Orba...

1/12
Il est à peine 9 heures lorsque l'Excelsior ferme ses rampes. L'embarquement s'est fait très rapidement puisque le nombre de passagers, contrairement à cette nuit, est encore très faible en ce début de saison sur le sens Corse-continent.

1/16
Durant la quasi totalité de la matinée, c'est avec vue sur un "Sillage d'Argent" que nous naviguons... Tel un clin d'oeil à notre regretté Napoléon Bonaparte dont le restaurant portait ce nom...

1/15
Nous montons à la passerelle de navigation dans l'après midi. Elle est sans doute l'une des plus belles et spacieuses de toutes celles que nous avons eu la chance de visiter.

1/13
Notre accostage à Marseille est prévu au Cap Janet. Nous allons cependant passer par le Frioul afin d'y embarquer le pilote. Au moment de passer entre les îles d'If et du Frioul, un petit voilier qui semblait aller de Frioul à If poursuit sa route dangeureusement sans se soucier de la présence de l'Excelsior qui ne cesse de faire "hurler" sa corne de brume... Changer de cap pour l'éviter risquerait d'échouer l'Excelsior sur les îles... La collison fut évitée de justesse, plus de peur que de mal...

1/16
Passée cette frayeur, nous reprenons de la vitesse pour nous diriger vers la passe Nord du port de Marseille. Le manoeuvre au Cap Janet demande un évitage délicat, mais la présence d'un léger mistral nous aidera à l'accostage.

1/9
Merci au Commandant Trupheme pour son accueil à la passerelle,
merci à l'équipage de l'Excelsior.
Merci beaucoup au Commandant Monjal.