Jour 3 🇪🇸 Cadix - 🇬🇮 Gibraltar

Arrivée : 09h00 / Départ : 18h00

Première escale de notre croisière, à Cadix, une petite ville d'environ 120 000 habitants, qui vivent principalement de l'industrie et des chantiers navals. Nous avions déjà visité Cadix (ainsi que les villages blancs d'Andalousie) lors d'une escale en 2016, avec le Costa Mediterranea. Cette fois-ci, nous avons opté pour une excursion à Gibraltar (détroit que nous avons d'ailleurs passé avec notre navire, dans la nuit). Gibraltar est un territoire britannique d'outre-mer d'environ 32 000 habitants pour une superficie de 6,8km2. 

Approche de Cadix à l'aube...

Vers 6h30, le Costa Pacifica entre dans la baie de Cadix, alors que le jour commence à se lever...

1/16
Entrée dans le port de Cadix

Après avoir embarqué le pilote du port, le Costa Pacifica entre dans le port de Cadix, où se trouvent le Marella Celebration (en arrêt technique au chantier naval), le roulier Elisabeth Russ (sister-ship de l'ex Corsica Linea Dui), ainsi que le super-yacht Yas, long de 141 mètres !

1/25
Évitage et accostage

Alors que le soleil se lève derrière le Pont de la Constitution de 1812, le Costa Pacifica entame son évitage dans le bassin et accoste bâbord au quai croisière. 

1/40
Excursion à Gibraltar

Gibraltar est situé à environ 2 heures de route en bus de Cadix. L'occasion donc, de découvrir sur la route les magnifiques plaines andalouses, et leurs taureaux. Notre excursion à Gibraltar nous fera découvrir la célèbre piste d'aéroport, traversée par la route ! Mais aussi le centre ville, la Punta Europa, et son phare Trinity House, le rocher, la grotte Saint Michel, et une adorable rencontre avec les macaques de Barbarie.

Débarquement et route vers Gibraltar
Deux heures de route séparent Cadix de Gibraltar. Deux heures durant lesquelles les paysages andalous défileront sous nos yeux. Nous traverserons ensuite une partie d'Almeria, avant de descendre du bus à la frontière, afin de passer les contrôles.

1/10
Traversée de la piste de l'aéroport international de Gibraltar
Une seule rue permet l'accès au Rocher, l'avenue Winston Churchill, qui a la particularité de traverser l'unique piste de l'aéroport international de Gibraltar !

1/9
Afficher plus de reportages
Visite du centre ville
Le centre ville de Gibraltar nous plonge immédiatement dans une ambiance britannique, par la présence de cabines téléphoniques si caractéristiques, mais aussi par l'architecture de certains bâtiments.

1/16
Punta Europa et Trinity House Lighthouse
Après avoir visité le centre ville de Gibraltar, nous partons à la Punta Europa, où se trouvent notamment le phare Trinity House, la mosquée Ibrahim-al-Ibrahim, ainsi qu'un magnifique point de vue sur le détroit de Gibraltar, où la mer Méditerranée et l'océan se rencontrent. Le détroit de Gibraltar marque aussi le proximité entre l'Europe et l'Afrique, dont on aperçoit aisément les côtes marocaines, situées à seulement 14,4 kilomètres.

1/6
Le rocher de Gibraltar
L'intérêt majeur de Gibraltar est vraisemblablement son rocher, culminant à 426 mètres. Tout d'abord pour la vue exceptionnelle qu'il offre sur la baie de Gibraltar et d'Algeciras... Nous verrons depuis ses hauteurs que deux ferries sont en arrêt technique au chantier navet de Gibraltar, le Napoles de la compagnie Balearia ainsi que le Dimonios de la Trasmediterranea, qui étaient entrain de se voir passer aux nouvelles couleurs de la compagnie et changer de nom pour devenir le Ciudad de Palma.
Nous apercevons également au loin le Poeta López Anglada de la Balearia assurant la liaison entre Algésiras et Tanger Med. Il n'est autre que l'ex ferry français Seafrance Manet qui assurait la ligne Calais-Douvres.

1/11
St. Michael's Cave
Nous visitons ensuite la grotte de Saint Michel (St. Michael's Cave). Cette vaste grotte a été partiellement aménagée pour l'accueil de spectateurs, des spectacles de sons et lumières y étant organisés. On y trouve de nombreuses plus petites "salles" éclairées d'une multitude de couleurs.

1/13
Les macaques de Barbarie
Environ 250 macaques de Barbarie habitent le rocher de Gibraltar. Ils sont les seuls singes sauvages d'Europe et ils sont protégés par un décret du gouverneur de Gibraltar.
Une légende voudrait que leur présence sur le rocher soit directement liée à celle des britanniques...

1/28
Retour à bord

Nous quittons Gibraltar et ses adorables monkeys pour deux nouvelles heures de route vers Cadix, où nous attend notre Costa Pacifica. Il est déjà 17h30, nous appareillons dans une demie heure. La lumière d'automne s'empare de la ville de Cadix...

1/17
Appareillage de Cadix

À 18 heures, le Costa Pacifica largue les amarres et s'éloigne tout en douceur de son quai, tandis que le soleil se couche sur la ville. En quittant le port, nous passons devant le ferry Albayzin de la Trasmediterranea, qui effectue la liaison entre Cadix et Santa Cruz de Tenerife. 

1/40
Tombée du jour...

Alors que le jour disparaît peu à peu par un sublime dégradé de couleurs, le Costa Pacifica prend le large, cap sur Funchal !

1/11

Demain, le Costa Pacifica traversera une première partie de l'Atlantique, cap sur l'île de Madère...