Arrivée : 08h00

Jour 8 Marseille

Nous sommes le 26 Juillet, journée finale de notre croisière. Notre arrivée à Marseille a lieu encore plus tôt que prévu, vers 07h30, mais, fort heureusement, le débarquement ne commencera qu'à 9 heures. 

Approche de Marseille

Alors que nous nous réveillons, nous avons la belle surprise de distinguer le Kalliste et la Montagne Sainte Victoire qui a tant inspiré le peintre Cézanne que nous pouvons réunir sur une même photo, à la lueur du levé du Soleil...
 

1/4
Navigation le long de la Côte Bleue

En compagnie du dernier né de Royal Caribbean, Anthem of the Seas, le navire que certains n'hésitent pas à qualifier de "plus moderne du monde" avec de nombreuses évolutions comme la connection en mer grâce à une liaison satellite, nous longeons la Côte Bleue après avoir passé Carry-le-Rouet.
 

1/13
Arrivée dans le port de Marseille

Le Costa Diadema entre par la passe Nord, puis évite rapidement avant de rejoindre le quai en culant.

1/10
Arrivée de l'Anthem of the Seas

Long de 347 mètres, l'Anthem of the Seas est contraint d'éviter à l'extérieur du port, et de s'engager dans la passe en culant.

1/17
Arrivées du Jean Nicoli et du Paglia Orba

Deux cargos mixtes de la SNCM arrivent au port peu de temps après nous, d'abord le Jean Nicoli en provenance de Porto Vecchio puis le Paglia Orba, rentrant d'Ajaccio.

1/21

1/15
Arrivée du Zenith

Le Zenith est l'un des deux navires de la compagnie Croisières de France du groupe espagnol Pullmantur. Il est le sister ship de l'Horizon, le second navire qui porte les couleurs de cette compagnie.

1/10
Débarquement

Le débarquement s'effectue par groupes, de 8h à 11h. La veille au soir, les passagers reçoivent dans leur cabine des étiquettes à appliquer sur les valises. La couleur de l'étiquette indique le groupe auquel nous appartenons pour débarquer. Notre couleur est le marron, nous débarquerons donc à 10h15.

1/5
Conclusion

La semaine passée à silloner la Méditerranée Occidentale à bord du navire amiral de la flotte Costa nous a paru bien courte. Malgré les 4947 passagers présents à bord, les excursions nous ont permis de visiter des lieux authentiques, tels que Capri ou les Cinque Terre, ce qui est le bon point de cette croisière. Cependant, le potentiel du navire, âgé de seulement 8 mois, ne semble pas encore être tout à fait exploité par la compagnie. En effet, si le Costa Diadema offre à son bord quelques innovations par rapport aux précédents navires (la Terrasse du pont 5 par exemple,où le concept était d'ouvrir les bars et restaurants sur l'extérieur, ce qui est agréable en été, le service n'est effectué qu'en intérieur, de nombreux buffets existent pour dispercer les nombreux passagers affamés le midi mais la plupart sont vides...), ces innovations ne sont pas exploitées et ne servent donc... à rien. Le service irréprochable que nous avions connu sur les Costa Serena et neoRomantica n'est plus ce qu'il était... Heureusement, le Costa Diadema est un navire magnifique, à la décoration plus sobre et plus moderne que les autres navires de la flotte, bien que les plans soient directement calqués de ceux de la série Concordia (Costa Serena, Pacifica, Favolosa et Fascinosa), eux mêmes calqués des Costa Fortuna et Magica, eux mêmes calqués de la classe Destiny de Carnival, qui remonte à 1996... Heureusement, Costa compte repartir avec du "vrai neuf" avec la livraison de deux navires de classe Excellence en 2019 et 2020... En espérant que leurs dimensions, encore bien plus vertigineuses que celles du Diadema, ainsi que leurs innovations soient bien exploitées par Costa cette fois-ci !  

Un grand merci à Sheila, notre hôtesse de cabine, pour son professionalisme et sa bonne humeur. 

Merci au Commandant Massimo Garbarino.

Show More

Prochainement sera publié un résumé de la croisière dans lequel nous partagerons nos impressions,

avec nos escales préférées, nos coups de coeur à bord du Costa Diadema.

Nous vous ferrons également part de ce que nous avons moins apprécié durant ce séjour.