Jour 12 🇮🇹 Savone

Arrivée : 09h00

Nous sommes le 16 Janvier 2016 et notre croisière s'achève aujourd'hui là où elle a commencé 12 jours plus tôt, à Savone. L'accostage est prévu pour 09h00, nous aurons un quart d'heure d'avance. Le débarquement final aura lieu vers 10h00, avant de prendre la navette Costa qui nous reconduira jusqu'à Nice.

Approche de Savone

Alors que la pilotine aborde le Costa Mediterranea pour y embarquer le pilote, le soleil se lève sur l'horizon, éclairant les magnifiques côtes liguriennes.
 

1/18
Manoeuvre

C'est ensuite au tour du remorqueur de venir en aide au Costa Mediterranea durant son évitage à l'entrée du port, et pour l'assister en cas de besoin lorsqu'il culera dans le passage étroit pour gagner son quai.
 

1/26
Accostage

Après avoir culé, le Costa Mediterranea s'approche délicatement du quai. La croisière s'achève...

1/15
Débarquement

Le débarquement s'effectue par groupes, de 9h à midi. La veille au soir, les passagers reçoivent dans leur cabine des étiquettes à appliquer sur les valises. La couleur de l'étiquette indique le groupe auquel nous appartenons pour débarquer. Notre couleur est le rouge (débarquement prioritaire puisque nous rentrons en bus sur Nice), nous débarquerons donc vers 10h.

Show More
Conclusion

Ces douze jours de voyage nous auront fait découvrir principalement l'Espagne et le Maroc. Nous aviosn déjà fait quelques escales en Espagne durant de précédentes croisières (Palma de Majorque, Valence et Barcelone), cette fois-ci nous en avons vu une part plus authentique, au coeur de l'Andalousie. 

Les escales que nous attendions avec le plus d'impatience sont celles de l'Afrique du Nord, au Maroc, Tanger et Casablanca. Nous avons découvert un pays contrasté, où l'on construit des hôtels de luxe à quelques centaines de mètres des favelas... 

Une grande première pour moi, la navigation sur l'Océan Atlantique et le passage du détroit de Gibraltar (de nuit), ce fut une très belle expérience, que j'espère renouveler prochainement...

Enfin le Costa Mediterranea, qui ne laisse en général pas indifférent m'a vraiment séduit, de par ses dimensions correctes pour un paquebot de croisière, suffisament grand pour ne pas s'y sentir à l'étroit ou tourner en rond durant les jours de navigation mais qui reste à taille humaine et convivial. La décoration nous plonge dans un monde fantastique, que ce soit dans l'atrium ou dans les escaliers du bar Piazza Casanova, à Venise, au casino, en Egypte, au théâtre... Un voyage à lui seul !

Tout d'abord un très grand merci à Clément. Merci à Costa Croisières.

Merci au Commandant Giuseppe Russo. Merci à Lisa et Marco pour leur bonne humeur et leur gentillesse.

Rendez-vous le 2 mars pour lire le résumé de la croisière dans lequel nous partagerons nos impressions,

avec nos escales préférées, nos coups de coeur à bord du Costa Mediterranea,

mais aussi sur ce qui nous a le moins plu.